Le mot du fitteur

Comme beaucoup, c’est parce que je n’arrivais pas à bien me placer sur le vélo que je me suis posé les premières questions sur l’ergonomie à vélo et la biomécanique : et si j’allonge la potence d’un ou deux centimètres ? et si je recule les cales, qu’est ce qui se passe ? à quoi ça sert une selle courte ? et si j’inclinais la selle ? mais pourquoi j’ai mal dans les trapèzes ? Et quand j’ai fini mon premier triathlon distance Ironman avec la douleur d’un poignard planté dans le haut du dos, je me suis décidé ! A comprendre ; à apprendre …. Pour que ma position sur le vélo ne relève plus du hasard mais d’une prise d’option réfléchie et objectivée.

Ironman de Roth

Vous l’aurez compris, c’est par la pratique que j’ai abordé l’ergonomie à vélo : VTT (XC et raids), Triathlons toutes distances, Courses fédérales route et CLM, Piste (endurance), Cyclocross et plus récemment ultra endurance sur route… 

Depuis, diplômé d’Etat en cyclisme traditionnel (DEJEPS), formé au CREPS de Poitiers sous la houlette de François DURAND et grâce aux cours de Patrick LACOUTURE, (responsable de l’axe de recherche « Robotique, Biomécanique, Sport, Santé, RoBioSS » de l’Institut Pprime de l’université de Poitiers), j’ai investi avec bonheur cet aspect de la pratique cycliste qu’on appelle le Bike fitting.

Mon approche du bike fitting est la suivante :

Faire en sorte que le cycliste puisse pratiquer sans douleur, qu’il soit en harmonie avec son vélo et sa pratique, du vélotaf au bikepacking, de la randonnée au cyclosport, de la compétition fédérale à l’ultra endurance, de la piste au triathlon.

J’ai également été formé au système BikeFitting de Shimano avant de développer ma propre méthode qui repose sur l’analyse dynamique du cycliste en mouvement et sur un accompagnement dans la durée

L'analyse de pédalage
Motion capture STT 3DMA
Après plus d’une centaine d’études posturales, j’ai choisi de m’appuyer sur plusieurs outils complémentaires pour accompagner toutes les demandes :
  • Capture du mouvement en 3D grâce à 20 marqueurs positionnés sur le corps filmés par 6 caméras ;
  • Mesure de la pression exercée sur la selle pour optimiser le principal point d’appui du cycliste quelle que soit la pratique ;
  • Virtual Wind Tunnel de BIORACER pour optimiser l’aérodynamisme et la puissance développée des plus compétiteurs !

Au final, une étude posturale a pour but de définir la position relative des  principaux points d’appui du cycliste sur un vélo que sont la selle, les  pédales, le cintre, les poignées, et/ou les appuis coudes pour les positions aérodynamiques.

La position de chacun de ces points d’appui dépend de votre morphologie de votre souplesse, de vos limitations fonctionnelles, de votre pratique cycliste, de vos objectifs et de votre matériel (vélo et accessoires).

Réalisée de  façon dynamique, l’étude posturale de cyclotraining permet de vérifier si votre vélo vous convient au regard des critères rappelés ci dessus (morphologie, souplesse, limitations, type de pratique, objectif et matériel) ou quelles seraient les cotes d’un vélo idéal pour vous.

Bien évidemment, une étude posturale chez cyclotraining ne s’accompagne d’aucune obligation d’achat de vélo ou de matériel ; il s’agit d’une prestation indépendante.

Julien du team BKL33 en action !!